Comment entretenir mes peignes de tondeuse pour qu’ils durent plus longtemps?

Comment entretenir mes peignes de tondeuse pour

qu’ils durent plus longtemps?

Si vous demandez autour de vous, vous obtiendrez à coup sûr différentes opinions sur le sujet et la plupart seront généralement très bonnes. Mais la question préalable à tout programme d’entretien de vos lames est : combien de temps voulez-vous y consacrer ?

Si vous souhaitez quitter le salon dès que vous avez terminé le dernier chien de la journée sans même retirer les poils des peignes, alors vous ne pourrez jamais avoir un programme d’entretien de vos têtes de coupe qui vous permettra d’économiser de l’argent sur vos achats de lames et sur  votre budget affûtage.

J’ai parfois reçu des têtes de coupe qui étaient en si mauvais état à cause des poils que je me suis parfois demandé comment les toiletteurs pouvaient encore les utiliser. En matière d’entretien, il y a beaucoup de choses que les toiletteurs sont en mesure de faire et qui permettent de limiter l’usure du peigne et la déformation du métal qui, au final, peuvent endommager la tondeuse, car quand la tondeuse peine par un manque de lubrification des peignes, celle-ci chauffe ce qui peut engendrer de gros frais de réparation.

Que devez-vous faire ? Nettoyez vos lames, débarrassez-les de tous les poils, des résidus et maintenez en tout temps un niveau de lubrification avec lequel vous vous sentez à l’aise. Nous conseillons de huiler les peignes au moins toutes les 10 minutes, avant que le chien aille au bain, si cela est après le bain, il faut à peine mettre de l’huile sur le peigne en marche, une goutte à gauche et une goute à droite sur les dents suffira, sur la barrette nylon guide et  n’oubliez pas les cotés, là ou il y a un frottement du métal.

  1. LE NETTOYAGE

Dans une journée, vous utilisez en moyenne 5 ou 6 peignes (8 ou 10 si vous faîtes des finitions). A la fin de votre journée, je vous conseille de rassembler tous les peignes que vous avez utilisés et de passer un coup de séchoir ou de souffleur pour retirer tous les poils. Prenez une brosse à dents usagée et passez-la sur les dents, poussez le contre-peigne et brossez  pour en retirer les poils. Les poils absorbent l’huile et empêcheraient la lubrification du peigne. Ensuite, jetez un coup d’œil au niveau des dents du peigne et regardez si certaines parties n’ont pas tendance à brunir en faisant bouger le contre-peigne de gauche à droite.

La plupart des fabricants de tondeuse mais aussi la plupart des distributeurs proposent des sprays réfrigérants et la plupart des toiletteurs en font une mauvaise utilisation. Ils contiennent tous à peu près la même chose : 1,1,1 trichloroethane (nettoyant pour frein), glycol (antigel),  du CO2, de l’eau et très peu de lubrifiant. Ces sprays font exactement ce pour quoi ils ont été produits, c’est-à-dire refroidir le peigne. Il n’y a pas assez d’huile dans ces sprays pour les utiliser comme lubrifiants dans votre programme d’entretien. Vous ne devez d’ailleurs pas vaporiser ce type de produit directement sur les dents du peigne. Le solvant qu’il contient va se débarrasser de l’eau et ainsi prévenir la formation de rouille mais une utilisation abusive de spray réfrigérant peut causer des dommages à votre lame. Voici ce que je vous conseille de faire :

  1. Éteignez votre tondeuse.
  2. Mettez-la la tête vers le bas.
  3. Pulvérisez une petite dose à l’arrière du peigne.
  4. Retournez la tondeuse et mettez une couche d’huile sur les dents de la tête de coupe. ATTENTION ! NE PULVÉRISEZ PAS DE RÉFRIGÉRANT SUR LE DEVANT DU PEIGNE. Le solvant annulerait la lubrification ce qui ferait chauffer le peigne et augmenterait votre consommation de réfrigérant. Pulvériser du réfrigérant sur le devant du peigne peut aussi faire entrer du solvant à l’intérieur de votre tondeuse, se mélanger avec vos charbons et endommager votre interrupteur et votre boitier. Cela pourrait aussi fragiliser la barrette nylon guide du contre-peigne.
  5. Rallumez votre tondeuse et retournez toiletter votre chien.

Pulvériser du réfrigérant sur les dents du peigne de tondeuse peut être à l’origine des surchauffes du métal. Vous verrez que par certains endroits, le peigne et le contre-peigne brunissent par manque de lubrification. Ces surchauffes ralentissent le peigne et diminuent l’efficacité de la coupe voire endommagent votre tondeuse qui doit fournir plus d’effort pour entraîner le contre-peigne. Soyez donc prudents avec l’utilisation de ces produits.

Les résidus peuvent avoir différentes origines. Ils viennent des pellicules animales, des petites poussières de votre salon et de l’humidité du pelage jamais tout à fait sec. Si vous ignorez ces résidus, ils soulèveront peu à peu le contre-peigne du peigne ralentissant l’efficacité de la coupe et son entrée dans le poil. Ces résidus rendront aussi bien plus difficile le mouvement d’aller-retour du contre-peigne.

Lorsque cela se produit, beaucoup de toiletteurs pulvérisent un peu de spray nettoyant/réfrigérants sur le devant du peigne. Les sprays qui sont composés de solvant et d’eau dissolvent les résidus pendant quelques minutes, ce qui vous donne l’impression qu’ils ont nettoyé et purifié le peigne. Mais 3 minutes plus tard, vous renouvelez l’opération parce que cela n’a rien résolu. N’oubliez pas à quoi ressemblent vos lames lorsqu’elles reviennent de chez l’affûteur ? Il n’y a pas de résidus, pas de trace de surchauffe.

Il y a quelques années, vous vous en souvenez certainement si vous êtes dans la profession depuis un certain temps, les tondeuses étaient plus solides et pouvaient durer une éternité. Aujourd’hui, elles sont plus fragiles et le commerce des pièces détachées fait le bonheur des distributeurs. La première chose que vous pouvez faire pour limiter les réparations c’est d’empêcher vos peignes de devenir sales. Les peignes pleins de résidus sont la première cause de panne. Ils usent inutilement les pièces maîtresses de votre tondeuse et notamment le levier dont les bords s’arrondissent (fût un temps, cette pièce était en métal) et avant de repartir en arrière, le levier marque donc un temps d’arrêt avant d’entraîner à nouveau le contre-peigne, ce qui ralentit l’efficacité de la lame et vous donne l’impression que quand vous tondez, vous n’avez pas une coupe franche, que le peigne hache le poil et que l’affûtage est à refaire.

Comment nettoyer les résidus ?

Oubliez les sprays nettoyants et réfrigérants qui sont sortis ces dernières années, leur action n’est que de courte durée. Chaque soir, nettoyez les résidus qui se sont accumulés sur votre peigne. Ne pas le faire chaque soir, c’est leur donner une chance de se solidifier et de devenir une sorte de pellicule dont vous ne pourrez plus vous débarrasser. Vous serez obligé d’envoyer plus vite vos peignes à l’affûtage.

  1. LA LUBRIFICATION DES TETES DE COUPE

La lubrification est essentielle. Les peignes ne doivent jamais être secs. Chaque fois que les petits poils s’accumulent dans le peigne, ils absorbent toute l’huile et laissent le peigne sec lorsque vous le nettoyez. Combien d’huile pouvez-vous mettre ? Les tondeuses d’aujourd’hui sont de plus en plus rapides et donc chauffent de plus en plus vite. La surchauffe peut être contrôlée en changeant de peigne tout en laissant du lubrifiant dessus et sans jamais le laisser devenir sec. Si la lame devient sèche, les frottements du contre-peigne sur le peigne vont engendrer une surchauffe. Donc, je vous conseille de toujours laisser une dose de lubrifiant minimum sur le peigne et d’en mettre une dose raisonnable sans exagération avec laquelle vous  pourrez tondre sans difficulté. Vous éviterez ainsi tout incident de surchauffe du métal et d’émousser trop rapidement vos peignes. Pour cela, mettez la tondeuse en fonction, mettez une goutte à deux gouttes sur les dents du peigne, côté gauche et côté droit,  sans oublier la barrette nylon guide et les côtés dont le métal est en frottement.

Je vous préconise de l’huile de vaseline industrielle, qui est un très bon lubrifiant, vous en avez en principe dans la boîte de votre tondeuse, si vous n’en avez plus, vous pouvez utiliser de l’huile de machine à coudre, ou tout simplement des burettes d’huile de vaseline genre 3 en 1 que vous trouverez dans toutes les enseignes de bricolage.

Que doit-on faire avec une tête de coupe rouillée ? Aucun problème avec les peignes rouillés, vous pouvez acheter des éponges à récurer qui vous débarrasseront de la rouille. Si un peigne est quelque peu décoloré, cela signifie que l’oxydation est profonde mais cela ne signifie pas forcément que les surfaces de coupe sont atteintes.

Qu’est-ce qui provoque la rouille ? La rouille vient de la mise à nu du métal (démétallisation) et de l’absence de protection. La protection, c’est le lubrifiant. La perte de métallisation vient tout simplement du fait de l’utilisation du peigne. Le poil de chien est dur et va peu à peu retirer le placage de métal entre les dents du peigne (c’est souvent là que commence l’oxydation). Le plus souvent, vous pouvez simplement gratter la rouille pour vous en débarrasser avant qu’elle ne s’installe définitivement.

Que peut-on faire pour éviter que les peignes rouillent ?

Vous vous procurez une boîte en métal étanche genre boîte à gâteau, vous achèterez du pétroledésaromatisé que vous trouverez dans toutes les enseignes de bricolage. Vous mettrez du pétrole dans la boîte de façon a recouvrir le peigne jusqu‘au niveau des parties coupantes, ,ne pas recouvrir le peigne entièrement,  il ne faut pas oublier que le pétrole est un peu gras ce qui évitera que le peigne rouille et que l’humidité dans l’air provoquée lors du séchage par le pulseur ou le séchoir, retombe sur vos peignes, Le matin nettoyez le surplus de pétrole, et huilez votre peigne quand vous mettrez votre tondeuse en marche.

Les sprays réfrigérants ont également un taux important de solvant qui peut lui aussi nuire à la santé du peigne et faire apparaître des pointes de rouille à l’arrière du peigne. Débarrassez-vous en en grattant avec une éponge à récurer et surtout conservez votre peigne propre et bien huilé !

Voici pour les principaux conseils en matière d’entretien. Comme je l’ai précisé au départ, d’autres fonctionnent tout aussi bien, l’important c’est de se tenir au programme et d’être rigoureux dans son entretien et son nettoyage.

  1. L’UTILISATION DES TONDEUSES

Je préconise d’utiliser deux tondeuses en alternance, car celles-ci ont tendance à chauffer, surtout l’été lors des grosses chaleurs, ce qui provoque des pannes importantes au niveau du moteur. En principe, c’est l’induit qui lâche. Le coût d’une réparation est à plus de 50% du prix de la tondeuse, il faut donc être vigilant et dès que vous sentez la tondeuse chauffer, remplacez-là par une autre et ainsi de suite. Vous en allongerez la durée de vie. Nettoyez bien les filtres qui se trouvent à l’arrière. C’est par là que l’air est aspiré. Il ressort ensuite par les fentes  situées au niveau de la tête de votre tondeuse. Pour le nettoyage des filtres, prenez une brosse à dents usagée, nettoyez le filtre au shampoing, soufflez aupulseur pour enlever l’eau. Donnez vos tondeuses à réviser une à deux fois par an suivant le travail que vous effectuez.